Actualité

07 août 2019

Consultation : Facteurs déclenchants

Nouvelle question : Quels sont les médicaments qui, d’après l’étude, sont à l’origine de 43,4 % des formes non dégénératives des syndromes parkinsoniens ?


J’ai une question concernant l’article scientifique « Prévalence de la maladie de Parkinson » (magazine n°132, p. 28). Quels sont les médicaments qui, d’après l’étude, sont à l’origine de 43,4 % des formes non dégénératives des syndromes parkinsoniens ?Plusieurs groupes de médicaments sont responsables de l’apparition de symptômes parkinsoniens. Les plus courants et les plus puissants sont les neuroleptiques. Ces médicaments sont utilisés contre les idées délirantes et hallucinations dans le cadre des pathologies psychiatriques comme la schizophrénie, mais ils sont aussi administrés aux personnes âgées vivant dans un home pour les apaiser. Les neuroleptiques entrent dans la composition de certains anxiolytiques (p. ex. Deanxit®). À l’exception des deux substances actives clozapine et quétiapine, les neuroleptiques doivent être évités par les parkinsonien(ne)s. Ils peuvent aggraver leurs symptômes pendant plusieurs semaines, jusqu’à ce que les récepteurs dopaminergiques qui ont été bloqués dans le cerveau se régénèrent.Les antivertigineux sont également susceptibles de déclencher des symptômes parkinsoniens (voir question précédente). Il faut aussi tenir compte de cet effet secondaire des antinauséeux (p. ex. métoclopramide) et des antiépileptiques (p. ex. valproate).

(Réponse du Prof. Dr méd. Stephan Bohlhalter)

D'autres questions et réponses vous trouvez ici